Previous Article Mon voyage de pêche au Costa Rica
Posted in Voyage

Mon voyage de pêche au Costa Rica

Mon voyage de pêche au Costa Rica Posted on 18 juin 2019Leave a comment

L’une des meilleures expériences de tout passionné d’aventures exotiques, c’est le voyage de pêche. Et qui ne sait pas que parmi les centaines de destinations au monde, le Costa Rica fait partie des meilleurs et d’ailleurs des plus prisés ? Imaginez-vous sur un bateau en mer en train d’assouvir votre passion, harpon ou canne à la main, profitant de la fraicheur marine qui caresse votre corps et de la vue paradisiaque que vous offre vote position sur la berge… Pour avoir fait l’expérience, je peux vous dire que cela mérite d’être vécu ! Ce que je veux vous faire découvrir ici, c’est l’essentiel pour un séjour de chasse aux carpes et à tous les autres gros poissons dans ce pays d’Amérique centrale, qui a la chance d’être bordé par l’océan atlantique et l’océan pacifique.

Avant tout : la préparation

Un voyage de pêche ne peut se faire sans une connaissance précise des saisons propices pour la besogne. Au Costa Rica, la saison des pluies va de juillet à novembre. Vous devrez donc faire votre programme en conséquence. Une fois arrivé, après votre descente d’avion et après avoir fait un tour à l’hôtel, il est primordial de préparer votre arsenal. On ne va pas à la pêche sans matériel ni sans bateau. Et puisqu’il est évident que vous ne pouvez pas transporter tous ces équipements, vous devriez les louer. C’est possible et très facile, surtout parce que le Costa Rica est avant tout un pays réputé pour la pêche sportive et la pêche océanique profonde. Nous n’avons donc eu aucun mal à nous procurer le matériel nécessaire. Toutefois, il faut savoir que la détérioration d’un matériel entraine un dédommagement du propriétaire. Cela vous sera facturé en conséquence.

À propos du matériel, vous devriez louer un package composé de canne, de moulinet et de tresse. N’oubliez pas le matériel de traîne. Par rapport au bateau, un petit de 26 pieds équipé d’un moteur de 150 CV vous suffira. Si par contre, vous voulez relever le grand défi de la pêche hauturière, n’hésitez pas à prendre un engin à 2 moteurs de 150 CV au moins.

N’oubliez pas le guide !

Recruter un guide vous sera très utile, voire même indispensable pour l’aventure. Je n’aurais jamais réussi à pêcher les grosses carpes rouges, les gros Thons jaunes, du brochet de mer ou tout autre gros poisson sans avoir à mes côtés quelqu’un qui maîtrise la pêche et qui pouvait m’orienter.

Une fois en mer…

Pour vous assurer d’avoir de belles prises, surtout les cuberas (les grosses carpes rouges), vous devriez opter pour des techniques de pêche spécifiques. La pêche aux leurres depuis un bateau est l’un des plus excellents moyens pour capturer un carnassier comme les carpes. En effet, avec la pêche aux leurres depuis un bateau, vous allez stimuler l’appétit du poisson, surtout si l’imitation de votre leurre penche vers une proie blessée. Mais, retenez une chose, avoir un gros poisson rime avec gros leurre.

Dans les autres cas, les techniques comme la pêche à la traine, la pêche à la mouche ou la pêche à la ligne dans la vague vous seront utiles. Tout dépend de vos prédispositions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *